4_ MANIPULATIONS et MACHINATION par TGV & CONSORTS


Samedi Rouge du 7 février 2009

La principale machination machiavélique des TGVistes a été le Samedi Rouge du 7 février 2009 au Palais d'Etat d'Ambohitorohitra (voir reportage Photos)

Il fallait au mouvement TGV ses victimes et ses « héros tombés pour la lutte ».

Ils ont préalablement tablé sur la fameuse nuit du Black Monday du 26 janvier 2009, mais le résultat escompté a été à l'inverse de leurs espérances : les Tananariviens ont été « dégoûtés » des pillages gratuits fait par les émeutiers, et cela c'est d'ailleurs ressenti directement sur l'affluence au 13 mai au lendemain du Black Monday…

Dès lors, tout a été mis en œuvre pour qu'il y ait des morts associés au mouvement TGV.

Le 7 février 2009, j'ai été présent lorsque sur la Place du 13 mai, une 205 bleue distribuait de l'argent. Pour quoi faire exactement, je ne sais pas et je ne vais pas me fourvoyer dans des explications vaseuses… Peut être pour grossir la foule, peut être pour d'autre intention…

Quoi qu'il en soit, RAJOELINA a bien manipulé la foule du 13 mai. Par des termes et un discours appropriés, il a incité les gens à « reprendre la Palais d'Ambotsorohitra  car ca leur appartenait » (voir vidéo).

Il aurait pu choisir un autre endroit pour placer son Premier ministre du Gouvernement insurrectionnel de la HAT, comme le Palais du 1er Ministre de Mahazoarivo, comme l'a initialement scandé la foule, mais il a choisi Ambohitsorohitra, car plus de portée et de répercussion. Et il fallait suivre un plan précis…

Si la foule parvenait a entrer dans le Palais, ça aurait été un symbole fort. Si la Garde Présidentielle tirait, c'était aussi gagné pour RAJOELINA

Nous n'allons pas revenir sur la manipulation de la foule par TV et consorts ce 7 février 2009, car les photos du Blog sont assez explicites.

Posons nous tout de même certaines questions et parlons de certains faits nouveaux :

-    pour quelles raisons est ce que contrairement au mouvement de 1991 et de la marche sur Iavoloha aucun leaders TGVistes n'était en tête du cortège ?
-    pourquoi RAJOELINA, d'ordinaire si fonceur et sur tous les fronts ne s'y est pas rendu ?
-    pour quelles raisons est ce qu'immédiatement après son discours sur le 13 mai, RAJOELINA est allé se mettre bien au chaud chez lui à Ambatobe et n'est pas monté à Ambohitsorohitra, qui n'était même pas à 5mn de voiture ?
-    Idem pour Rondeifo qui était présent pendant 5mn, et qui a disparu aussitôt que Général DOLIN a commencé à négocier ?
-    Avaient-ils connaissance de ce qui allait se passer ?

Il est par ailleurs, très paradoxal de constater le nombre de morts à Ambohitsorohitra avec le feu nourris de la Garde Présidentielle.

Il est a noté tout d'abord qu'il y a eu sommation, n'en déplaise aux vaillantes personnes qui ont été chez eux ce jour là, et qui soutiennent au et fort qu'il n'y a pas eu de sommations.

Il y a eu 2 coups de sommation, très proches, suivis immédiatement de la rafale car la foule étaient en train de se ruer sur le Palais, dans la zone rouge.

On peut voir sur la vidéo des branchages tomber, ce qui confirme que si vraiment la Garde Présidentielle à tiré à l'horizontal sur la foule, il y aura eu 400 morts et non 40 comme c'est le cas…


Morts Suspects

Le journaliste de RTA Ando RATOVONIRINA a été assassiné ce jour-là, dans l'exercice de ses fonctions par TGV et consorts, qui se sont empressé, au lendemain du drame, d'aller voir la famille pour dire de ne pas encore inhumer le corps mais qu'il fallait l'exposer au 13 mai.

La mère du défunt les a chassés comme des malpropres…

Mais le plus troublant est que personne ne parle de la balle de Pistolet Automatique qui a été coincé dans sa mâchoire et qui conforte ce que beaucoup ont dénoncé mais jamais repris : il y a avait des personnes armées qui tiraient sur la foule, dans la foule…

Il y a plusieurs théories concernant la mort de Ando.

J'étais a coté de lui lorsque Dolin et l'Homme en complet gris ont dit « ils vont tirer mais on ne va pas reculer. Faites avancer la foule. »

Dès que j'ai entendu cela, je me suis écarté du groupe et suis parti sur la droite, en direction du Parking de la Présidence, vers le Colbert. Et là les coups ont commencé.

Ando lui avait continué vers la foule.

Il paraîtrait qu'il aurait vu des personnes sortir des armes de poing et tirer dans la foule. Il a filmé en direction de l'un d'entre eux, qui a immédiatement riposté en tirant sur lui à bout portant.

Autre théorie : les instructions aux mercenaires étaient claires, et il fallait qu'un journaliste soit abattu.

Et ce fut Ando RATOVONIRINA

Il est a remarquer que la RTA n'a diffusé aucune image de ce 7 février, jusqu'à ce jour, malgré le fait qu'Ando avait couvert les événements depuis le début…

La parenthèse est clause, à chacun d'en tirer ses conclusions

Même RAJOELINA n'avaient pas infirmé la présence d'armes à feu chez les manifestants.

Au contraire, il a souligné sur VIVA TV le soir même que « même si des gens étaient armés, la Garde Présidentielle n'avait pas le droit de réprimer ainsi ces gens… ». Il a continué en disant que « RAVALOMANANA est un assassin… »

On ne relève pas le cas également des premières images à chaud diffusées par  TV Plus et qui ne sont jamais ressorti depuis, du jeune homme qui porte un blessé  aux jambes dans un dispensaire, et qui laisse « échapper de sa poche » des cartouches de Pistolet Automatique par terre, par inadvertance…

Par ailleurs, disposant de rushs vidéos de divers sources de ce 7 février, j'ai essayé de faire un décompte approximatif des décédés. Et j'ai même essayé de rapidement pointer les morts relevés à Ambohitsorohitra et ceux qui sont exposés à l'Hôpital HJRA en image…

D'habitude, on pourrait penser que certains auront disparu puisque les autorités auront essayé de les cacher, mais là, au contraire, il y en a beacoup,  beaucoup plus que ceux qu'on pouvait voir  sur les images d'Ambohitsorohitra, mais qui par la suite, jonche le sol de l'Hôpital HJRA.

On peut alors se poser des questions sur leur provenance…

Car rappelons le, on lit partout –à défaut pour vous qui n'y étiez pas-, que les rafales de la Garde Présidentielle ont duré 3mn.

Pensez vous honnêtement qu'en tirant directement sur la foule avec des AK-47 et des FN-Fal de calibre 7,62 (enregistré à l'OTAN comme Arme de Guerre) il n'y aurait que 36 morts et une centaine de blessés  ???

J'ose l'affirmer : RAJOELINA n'a pas hésité à faire tirer depuis l'intérieur même de la foule par ses mercenaires, et depuis les toits avoisinants

Et on peut même largement se demander, en constatant de quoi il est capable, si certains morts n'ont pas été « fabriqués », en d'autres termes, si ils n'ont pas été tués ailleurs, et ramenés ensuite à HJRA, 99 % des décédés faisant partie de la classe sociale défavorisée, et facilement manipulable et « piégeable »…

Certes, des personnes sont tombées sous les balles de la Garde Présidentielle, qui devaient certainement avoir des instructions  pour  l'orientation des tirs à un certain angle (ligne imaginaire matérialisant la Zone Rouge par exemple), et que des personnes ont toutefois était touchées, mais quoi qu'il en soit, je maintiens que les pertes en vies humaines auraient été plus lourdes si elle a réellement tiré horizontalement sur la foule…

Les morts ce jour là, ne doivent pas être portés au crédit de la Garde Présidentielle, mais en majorité aux MERCENAIRES et MILICES de RAJOELINA, présent sur les lieux et qui devaient absolument faire des victimes…

Des témoins ont affirmé –je ne les ai pas vu- avoir noté des tirs en provenance du toit du Trésor et de l'Hôtel du Louvre, et même Radio VIVA l'annonçait en direct…  Pourquoi directement mettre ces snipers sur le compte de Marc RAVALOMANANA ?

Cela ne peut pas traverser un esprit «objectif » qu'ils pourraient appartenir aux TGVistes ?

A qui profiterait le plus grand nombre de morts ce jour là ? A RAVALOMANANA ? Pour protéger un Palais vide, mais plein de symbole tout de même ?

Ne vous en offusquez pas, j'assume entièrement mes propos sur la base d'informations que j'ai et d'éléments recoupés…

Alors lorsque des Saint Cyriens comme RAMAKAVELO condamne le 7 février en ayant des théories fantaisistes sur la Zone Rouge, alors que lui même en 1991 avait ordonné de tirer sur les manifestants, on ne doit plus douter de l'honnêteté intellectuelle de notre classe politique…

Messieurs les Comploteurs, l'Histoire vous jugera et ayez Honte pour cela…


Autres faits

Qui ose affirmer que tout ce qui se passe actuellement à Madagascar n'a pas été concocté  et fomenté depuis des mois voir des années, et fait partie d'un plan et d'une stratégie mûrement élaborée ?

Je ne vais avancer que quelques questions, à chacun d'y apporter sa réponse… :

-    la fameuse couleur orange : pour quelles raisons est ce que les couleurs de la Mairie de Tana ont été changé en Orange dès la prise de fonction de RAJOELINA en décembre 2007, alors que l'armoirie de la ville a de tout temps était jaune et bleue? Que lorsqu'il a acheté sa TV à RATSIRAHONANA (le faiseur et défaiseur de Président Malagasy), VIVA avait également déjà cette couleur. Et puis soudain, lorsqu'il démarre sa lutte populaire, comme si cela  avait été spontanée, il annonce à ses partisans que la couleur ORANGE allait être le symbole de leur lutte, calqué sur la révolution « pacifique » ORANGE Ukrainienne…

-    pour quelles raisons est ce que RAJOELINA pousse ses partisans à l'irréversible ? Il les a sciemment envoyés brûler la RADIO MBS et la RADIO NATIONALE pour paralyser le Gouvernement : c'est l'ABC même du Coup D'etat lorsqu'on en lit sa définition sur Wikipédia…

-    pour quelles raisons, le 26 janvier 2009, des pilleurs soit disant « incontrôlés » ne s'en sont pas pris au Centre Commercial SHOPRITE à Ambodivona, après avoir été chez JUMBO SCORE et en allant vers Analakely, alors qu'ils y passaient juste devant ?  Parce qu'INJET était dans l'enceinte, ou parce que ca ne faisant pas partie des cibles prévues ?

Autant de questions anodines qui devraient porter à réflexion… Et il y en a tellement, mais chacun d'entre nous devrait peut être se réveiller…


Infiltrations et trahisons

Le 8 mars 2009, tout le monde s'accordait à dire que le mouvement TGV s'essoufflait et qu'avant la fin de la semaine suivante, elle serait à terre.

Cela s'est conforté avec la fouille et la confiscation de VIVA TV et Radio à Ambodivona le 8 mars 2009 par les forces de l'EMMONAT

Or bien que les forces de l'ordre soient arrivé en masse cette soirée là, RAJOELINA avait déjà fait enlever son matériels, ainsi que ceux volés à la  MBS et au Quotidien le 27 janvier 2009

Par quels moyens était-ils au courant de cette descente ?

Parce qu'au sein même de l'EMMONAT, le Lieutenant Nainasoa A. de la Gendarmerie était un agent double, et informait les TGViste de toutes les actions de l'EMMONAT.

Il participait directement à toutes les réunions tenues par le Colonnel Faly ANDRIAMAMPIADANA, au Commandement de Région (CR) basé au Régiment d'Ankadilalana, et en faisait état directement chez RAJOELINA et son équipe.

Le lendemain de la prise de VIVA, le 9 mars 2009, où tout le monde s'accordait à dire que c' était la fin du mouvement TGV, ce même Lieutenant a eu un comportement suspect, avant de se faire déposer par un des véhicule du CR au Capsat à Sonierana

La suite, tous le monde le sait avec la mutinerie qui s'en ait suivit ce jour là…



25/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres